- Croire et penser
Deux hommes descendent par une cheminée. L'un en sort propre, l'autre sale (Marc-Alain Ouaknin)
Deux hommes descendent par une cheminée. L'un en sort propre, l'autre sale (Marc-Alain Ouaknin)
le Talmud précise que toute étude doit être
précédée, de mila debdihouta, d'une parole d'humour



Deux hommes descendent par une cheminée.
L'un en sort propre, l'autre sale.

Marc-Alain OUAKNIN


Je me souviens de ce dialogue qui eut lieu un jour où j'ai voulu expliquer ce qu'était le Talmud : je commençai par dire à mon interlocuteur que le Talmud, c'est une logique particulière, et il me demanda un exemple.
- Tu veux un exemple !?
- Oui, je veux un exemple !
- Bon. Je vais te poser quelques questions. Tu es prêt ?
- Oui.
- Deux hommes descendent par une cheminée. L'un en sort propre, l'autre sale. Qui va se laver ?
- Simple ! C'est celui qui est sale qui va se laver.
- Faux. C'est celui qui est propre qui va se laver. Logique : celui qui est sale voit celui qui est propre et pense qu'il est propre lui aussi, il ne va donc pas se laver. Celui qui est propre voit celui qui est sale et pense qu'il est sale lui aussi ; c'est donc celui qui est propre qui va se laver.
- Logique en effet. Je crois que j'ai compris.
- Vérifions. Deux hommes descendent par une cheminée. L'un en sort propre, l'autre sale. Qui va se laver ?
- Tu viens de me donner la réponse : c'est celui qui est propre qui va se laver.
- Faux ! Tous les deux se lavent. C'est logique : celui qui est propre voit celui qui est sale et pense que lui aussi est sale, il va donc se laver. Mais celui qui est sorti sale voit celui qui est sorti propre se laver et va aussi se laver. Donc, tous les deux se lavent.
- Je n'ai pas réfléchi comme ça. Pose-moi une autre question pour voir si j'ai bien compris la méthode.
- Deux hommes descendent par une cheminée. L'un en sort propre, l'autre sale. Qui va se laver ?
- Tous les deux, nous venons d'arriver à cette conclusion.
- Faux ! Aucun ne se lave. C'est logique : celui qui est sale voit celui est propre, pense qu'il est propre lui aussi et donc ne se lave pas. Celui qui est propre voit que celui qui est sale ne se lave pas, et il ne se lave pas non plus. Aucun des deux ne se lave.
- Logique. Maintenant, je suis sûr d'avoir bien compris ; pose-moi une dernière question.
- Deux hommes descendent par une cheminée. L'un en sort propre, l'autre sale. Qui va se laver ?
- Aucun des deux ne se lave...
- Faux ! La réponse est que c'est une question stupide. Comment est-il possible que deux personnes qui passent par la même cheminée puissent sortir pour l'une, sale, et pour l'autre, propre ? Celui qui ne comprend pas cela immédiatement n'a pas l'esprit adapté à l'enseignement du Talmud...

Marc-Alain Ouaknin, Invitation au Talmud, Dominos-Flammarion, 2001, p. 9-10.



***
[ Ajouter un commentaire | commentaire(s) ]
Posté le 21/12/2005 à 00:27:42 (id:12255)
<<   <      1, 2, 3         
Valid XHTML 1.0 Transitional Valid CSS